Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 août 2021 1 16 /08 /août /2021 14:11

Le 16 août 2021

 

Afghanistan, Iran, Irak, Syrie : 3 000 000 de km² de terres hostiles. 

L'impéritie des diplomaties occidentales et notamment celle des USA ont conduit au désastre qui agite les rédactions du monde entier. Le soutien indéfectible, à coût de milliards de dollars, à des régimes corrompus jusqu'à la moelle ne pouvait aboutir qu'à une faillite annoncée. Et ressurgissent les images du sauve-qui-peut de Saigon,  son ballet d'hélicoptères, la population qui se presse dans les ambassades, les barbares qui paradent...L'histoire n'est qu'un éternel et lamentable  recommencement.  

La Russie et la Chine, pour lesquelles les droits humains sont des mots qui n'ont pas le même sens que dans nos démocraties, exultent. De nouveaux terrains de chasse tombent dans leur escarcelle comme un fruit talé de l'arbre.   

 

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2021 2 06 /07 /juillet /2021 14:49

Mardi 6 juillet 2021

Philippe Martinez secrétaire général de la CGT

Un hebdomadaire titrait il y a quelques semaines que l'objectif de la CGT et donc de son secrétaire général était la ruine de l'économie française.

Chacun a eu à pâtir de grèves plus ou moins motivées organisées par ce syndicat et dernièrement l'on a vu Philippe Martinez en tête d'une manifestation pour la liberté d'expression, ce qui m'a fait sourire car j'ai le souvenir d'une grève des ouvriers du livre (CGT) destinée à empêcher les quotidiens nationaux de sortir car ils refusaient de publier un texte de Martinez. Seul l'Humanité avait publié le texte en question.

J'en vient à la dernière déclaration de Monsieur Martinez concernant l'obligation de vaccination des soignants et à l'hypocrisie des propos du syndicaliste. Il ne se prononce pas contre mais déclare " que la contrainte n'est pas la solution" ce qui revient à dire sans l'exprimer implicitement qu'il est contre.

Or nous savons tous que l'économie de notre pays ne connaîtra une reprise que si la pandémie a disparue. Or, avec un bataillon de soignants susceptibles de propager le virus, la partie est loin d'être gagnée. Rappelons que la compagne de Philippe Martinez est la responsable syndicale...du personnel soignant CGT

 

Partager cet article
Repost0
18 juin 2021 5 18 /06 /juin /2021 12:41

Vendredi 18 juin : L'appel du 18 juin

Le Monde de la culture se mobilise :

Nous devons réagir, tous ! Nous, acteurs du monde de la culture, chefs d’entreprises, entrepreneurs, têtes de réseaux associatifs et citoyens de la Région sud, ne pouvons pas laisser passer le jour du premier tour, l’abjecte et dangereuse dynamique incarnée par M. Mariani et ses colistiers. Nous avons la responsabilité réfléchie et assumée, éclairés par notre connaissance des enjeux locaux mais aussi des engagements, des réalisations et des valeurs républicaines, démocratiques, environnementales et humaines portées par Renaud Muselier, de réunir nos voix autour de sa candidature. Dans la diversité de nos affinités politiques, nous reconnaissons à Renaud Muselier et à son équipe d’avoir mis en place une stratégie pour préserver et développer la culture qui fait société et représente attractivité et emplois pour notre région, pour soutenir le tissu économique durement frappé par la crise, ou pour défendre l’environnement pour lequel son engagement a été constant.

LES SIGNATAIRES

Jean-Pierre Blanc, directeur de la Villa Noailles.
François Halard, photographe.
Ora Ito, designer.
India Madhavi, architecte.
Pascale Siegrist Mussard, présidente de la Villa Noailles.
Olivier Amsellem, photographe.
Daniel Benoin, metteur en scène et acteur.
Olivier Tarrazi, chef d’entreprise.
Gérard Leseur, chef d’entreprise.
Marta Gili, directrice de l’Ecole nationale supérieure de la photographie (Arles).
Gabriel Rebourcet, écrivain.
Xavier Descamps, chef d’entreprise.
Olivier Lieutaud, chef d’entreprise.
Michel Rostain, écrivain.
Patrick Saut, Domaine de Manville.
Xavier Ouvrard, président des Théâtres du Gymnase et des Bernardines (Marseille).
Alain Lombard, directeur de la Collection Lambert.
Dominique Bluzet, directeur des Théâtres du Gymnase, des Bernardines, du Jeu de Paume, et du Grand Théâtre de Provence.
Macha Makeïeff, directrice de La Criée, Théâtre national de Marseille.
Muriel Mayette, directrice du Théâtre national de Nice.
Charles Berling, directeur de Châteauvallon-Liberté, scène nationale.
Françoise Baudisson, présidente de Châteauvallon.
Cyprien Fonvielle, président de Neede Méditerranée.
Nathalie Rocailleux, directrice d’établissement d’utilité sociale et de protection des personnes.
Claudine Richard, présidente CIDFF Var.
David Sussmann, fondateur de Pure Ocean.
Eric Wendling, chef d’entreprise.
Franck Recoing, chef d’entreprise.
Jacqueline Franjou, présidente du Festival de Ramatuelle.
Enzo Rossada, architecte.
Baptiste Rossi, écrivain.
Jean-Louis Grinda, Chorégies d’Orange.
Martine Bedin, architecte.
Patrick Ranchain, directeur scène du Bois de l’Ausne.
Patrick Bouchain, architecte urbaniste.
Pierre Yovanovitch, architecte d’intérieur.
Thomas Mailaender, photographe.
Marion Mailaender, architecte d’intérieur.
François Champsaur, architecte d’intérieur.
Francesca Poloniato, directrice scène nationale Le ZEF.
Cendrine de Susbielle, directrice des relations extérieures de l’Ecole Camondo.
Magalie Guerin, directrice adjointe de la Villa Noailles.
Françoise Nyssen, présidente du Festival d’Avignon.
René Jacques Mayer, directeur de l’Ecole Camondo.
Anne Racine, directrice de la Villa Carmignac (Hyères-Porquerolles).
Charles Carmignac, directeur de la Fondation Carmignac (Hyères-Porquerolles).
Angelin Preljocaj, chorégraphe.

Eric Delval, écrivain
Marc Ash, artiste plasticien.
Nicole Saïd, codirectrice du Ballet Preljocaj.
Edward Mitterrand, directeur artistique du Domaine du Muy.
Marc Turlan, artiste plasticien.
Stéphanie Pillonca, réalisatrice.
Christophe Charrier, réalisateur.
Alexandra Timar, directrice adjointe du Théâtre des Halles.
Guy Carrara, directeur de la compagnie Archaos.
Raquel Rache de Andrade, directrice de la compagnie Archaos.
Matthieu Poitevin, architecte.
Maryam Rousta Giroud, directrice du Cinéma et des Studios de la Victorine (Nice).
Olivier Marchetti, fondateur des studios de cinéma de Martigues.
Alexis Grüss, artiste, directeur des cirques Grüss.
Serge Klarsfeld, président de l’association Fils et filles de déportés juifs de France.
Sabrina Agresti Roubache, productrice (Marseille).
Philippe Ariagno, directeur Scène nationale de Gap et des Alpes-du-Sud.
Emmanuelle Luciani, historienne de l’art, fondatrice et directrice artistique de Southway Studio.
Lucie Maurel, directrice générale adjointe Martin Maurel.
Elodie Presles, directrice du Théâtre Durance.
Thierry Lombardi, architecte DPLG.
Serge Noyelle, directeur du Théâtre des Calanques.
Marion Coutris, directrice du Théâtre des Calanques.
Benoît Kasolter, directeur de production du Théâtre des Calanques.
Roland Hayrabedian, directeur artistique Musica13.
William Lenne, directeur de recherche.
Pascale Bartoli, architecte.
Didier Abadie, directeur de l’Ecole régionale d’acteurs de Cannes-Marseille.
Marie-Claude Beaud, conservatrice en chef du patrimoine.
Philippe Caubère, acteur-auteur-metteur en scène.
Véronique Coquet, administratrice de La Comédie nouvelle.
Jean-Sébastien Steil, directeur de la FAI-AR, président de la Cité des arts de la rue.
Pierre Audi, directeur du Festival d’Aix-en-Provence.
Paul Hermelin, président du Festival d’Aix-en-Provence

 

Partager cet article
Repost0
13 mai 2021 4 13 /05 /mai /2021 10:12

le jeudi 13 mai - jour de l'Ascension ?

 Un sondage m'a inspiré ce titre dont je ne suis pas l'auteur (F. Zeller) mais il m'a semblé exprimer l'angoisse que je ressens depuis un certain temps.

Donc, la genèse de cet article vient de ce sondage : 40 % des policiers et gendarmes voteront extrême droite au premier tour des présidentielles et 60 % au second tour. Vous imaginez bien que les familles de ces fonctionnaires suivent le mouvement. Cela fait beaucoup de monde ! Je me souviens que lors de la dernière élection, un bureau de vote situé près de Satory (Yvelines) affichait 58 % de vote pour l'extrême droite. Hors cette région abrite nombre de casernes de gendarmes et ...leurs familles. 

Bien que ce sondage ne concerne pas la hiérarchie, ces chiffres pour le moins inquiétant pour tout démocrate explique la virulence des représentants syndicaux puisqu'ils sont élus par la base.

Je me suis interrogé sur les motivations de ces braves gens : Quoi qu'il se passe, ces fonctionnaires sont assurés de percevoir leur salaire, même en cas de faillite de notre économie (ce qui n'est pas à exclure compte tenu de la compétence des impétrants) si vous ajoutez à cette "sécurité et de l'emploi et de salaire" les promesses d'augmentation substantielle, émises par les candidats populistes, qui n'engagent qu'eux mêmes , l'on comprend les motivations de cette corporation.

Est-ce que l'idéologie de l'extrême droite polarisée sur l'immigration et plus particulièrement sur les musulmans  a prise sur ces fonctionnaires de police ? Aucun sondage ne permet de l'affirmer (bizarre) mais la suspicion a le droit de s'installer. 

Ne pourrions nous pas exiger pour notre protection (car c'est leur rôle) des forces de l'ordre impartiales, indépendantes de toute idéologie politique, notamment quand elles sont xénophobes ? Quelle crédibilité ont-elles quand la suspicion règne ?

Ce sujet entraine d'autres questionnements concernant le parti d'extrême droite que je soupçonne d'instrumentaliser les incidents graves émaillant les aléas de la vie démocratique d'un pays et par conséquent de jouer sur des peurs irraisonnées. Un autre sondage indiquait que la première préoccupation des français était la sécurité. Pari gagné pour les propagateurs de haine et de peur. La malléabilité des opinions a quelque chose d'irrationnelle. Je me souviens de l'interview d'une grand- mère vivant dans un petit village de la Creuse qui exprimait sa peur des arabes alors qu'elle n'en avait jamais vu de sa vie.

La bonne entente entre l'autocrate russe et les partis d'extrême droite français et italien pose également problème. L'on sait que le dirigeant russe a donné son accord pour qu'une banque russe accorde un prêt (prêt que le parti d'extrême droite français a des difficultés à rembourser) aux partis d'extrême droite français et italien. Dans quelle mesure, si d'aventure ces partis arrivaient au pouvoir  seraient-il les obligés de l'autocrate russe dont l'un des objectifs est de détruire l'Union Européenne de l'intérieur. Orban s'y  est attelé depuis qu'il a pris le pouvoir en Hongrie.  

Un peu d'humour :

mercredi 19 mai : Les policiers manifestent devant l'assemblée nationale contre l'insécurité !?! A quand la manifestation des médecins contre... la maladie, des militaires contre... la guerre.

En cas de débordements les black-Bloc assureront le maintien de l'ordre !

J'ai un mauvais pressentiment !

 

Partager cet article
Repost0
7 mars 2021 7 07 /03 /mars /2021 12:01

Le dimanche 7 mars

Ou comment se débarrasser d'un opposant (encombrant) sans poison.

La méthode africaine a cela de bon c'est qu'elle n'attente pas à la santé de l'impétrant à la destitution. Il suffit de le discréditer et le jeter en pâture à la vindicte populaire, notamment s'il est réputé incorruptible. Qualité atypique vous en conviendrez sur le continent.

Ousmae Sonko

Or ce pauvre Ousmae a commis une faute de débutant lorsque l'on est le principal opposant au Président du Sénégal qui on s'en souvient,  s'est débarrassé du Maire de Dakar. Ousmae n'a pas trouvé mieux qu'aller se faire masser dans un salon au nom évocateur de "Sweet Beauté" Il en est ressorti, non pas frais et détendu, mais  avec une accusation de viol sur le dos par l'une des employées. Vrai, faux ? la réputation de l'homme politique est entachée à jamais. Mais toujours est-il que l'objet du délit n'est pas anodin, de nos jours, le viol est un sujet brûlant d'actualité qui ne peut que ravaler Sonko au niveau des violeurs qui ont fait le "buzz" ces dernier temps.

Or j'ai remarqué que ces temps-ci il ne faisait pas bon d'être opposant :

Au Bénin : Rekia Madougou ex-Ministre est accusée de terrorisme et d'avoir fomenté un complot de grande ampleur selon les termes du Ministre actuel de la Justice.

Au Tchad : L'opposant Yaya Dillo Dje-ou est accusé de meurtre et de complicité d'enlèvement.

Au Mali : l'opposant Boubou Cissé est soupçonné de complot contre l'état.

En RDC (République DEMOCRATIQUE du Congo) Vital Kamerhe (ami de l'ancien Président) est accusé de détournement de fonds.

Poutine et Erdogan font des émules et je crains que cela ne donne des idées (malsaines) à quelques Autocrates en devenir.

 

Partager cet article
Repost0
27 février 2021 6 27 /02 /février /2021 10:42

Samedi 27 février

Ben Salman

Certes Ben Salman ne passera jamais devant un Tribunal, il ne sera jamais condamné, mais grâce au courage de Joe il est marqué au fer rouge de l'infamie :

Le Président a VALIDÉ la responsabilité du Prince du  meurtre atroce de Jamal Khashoggi.

Quel chef d'état osera demain  serrer une main couverte du sang du journaliste du Washington-Post.

Justice n'est pas faite, mais c'est un grand pas dans sa direction.

C'est ça l'Amérique que j'aime !   

Partager cet article
Repost0
14 février 2021 7 14 /02 /février /2021 12:05

14 février 2021

A l'assaut du Capitole, les représentants de la nouvelle Amérique saccagent les locaux du congrès.

L'on peut remarquer cette lueur d'intelligence qui brille sur leur visage et ne trompe pas quant à la qualité de leurs facultés mentales. Cela rappelle NOS gilets jaunes. 

Après avoir émis des doutes sur la victoire de Joe Biden, la fille Lepen, soutient indéfectible de l'accroc à Twitter, a pris ses distances avec les énergumènes qui ont pris au pied de la lettre les délires de leur chef aux cheveux orange. C'en était trop, il faut bien veiller à sa crédibilité lorsque l'on désire accéder à la fonction suprême.  Trump et Poutine cela fait un lourd fardeau pour grimper les marches de l'Elysée.

L'admiration qu'elle porte à Poutine, lui vaut tout de même quelques sarcasmes, sans entamer pour autant sa popularité. Auprès de quelle population ? c'est la question que je pose. Des démocrates ?  

L'on savait l'extrême droite friande d'autodafés, soucieuse de tirer un trait sur le passé, elle réclame à grand renfort de publicité, l'accès à la culture et la réouverture des musées...  

Lorsque je jette un regard sur les sondages dont les instituts nous abreuvent à l'approche de l'élection, j'ai un doute sur la faculté d'analyse de mes compatriotes. 

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2021 5 08 /01 /janvier /2021 11:35

Vendredi 8 janvier 2021 

Les Ministres de Trump avaient pour habitude de se moquer des Présidents africains qui s'accrochaient désespérément à leur poste, leurs privilèges.

Peu d'entre eux ne sont allés aussi loin dans la démagogie que ce personnage inclassable. Déjà lors de son élection surprise (merci Poutine) j'entrevoyais un mandat hors normes. J'étais en dessous de la réalité. Démagogue, menteur, tricheur, vulgaire, raciste, homophobe, inculte... sont les qualificatifs qui l'ont  accompagné  pendant la durée de son mandat, mais personne ne pensait à séditieux. Qu'il lancerait une horde de vauriens à l'assaut du Capitole. Impensable.

Que cela serve de leçon à nos fragiles démocraties. Quelques apprentis en démagogie guettent à l'orée de nos institutions. Ils ont ravalé la façade de leur immeuble, modifié le nom de leur rassemblement, lancé quelques émeutiers peints en jaune en avant-garde. Pour voir. Ils ont maintenu, contre vents et marées, leur soutien à ce triste clown jusqu'à ce qu'il commette l'irréparable : Couvrir de ridicule et de honte le pays qu'il était censé diriger. 

Citation de circonstance : Conquérir la démocratie est le combat d'un moment, la préserver est le combat de chaque instant.

En règle générale je suis assez satisfait du titre de mes articles, et quelle n'a pas été ma surprise de lire un article sur "Le point" intitulé : Le baroud du déshonneur.

Article signé d'un certain François Guillaume Lorrain qui ne m'a pas remercié. Quel ingrat ! Peut-être la honte !

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2020 3 30 /12 /décembre /2020 14:55

 

30 décembre 2020

Augustin Trapenard

Vincent Bolloré, dont j'ai déjà parlé lors de mon article du 16 novembre 2018, patron de Canal +, poursuit la purge, façon Erdogan, entamée depuis quelques mois sur la chaîne cryptée. 

Cette fois, après l'humoriste Sébastien Thoen qui avait eu l'outrecuidance de critiquer une émission de Cnews (groupe Canal) Stéphane Guy journaliste sportif qui s'était ému du sort de l'humoriste, voici qu'il pousse l'excellent Augustin Trapenard vers la sortie. Le chroniqueur du Cercle et de l'émission littéraire 21cm ne serait pas "Corporate" entendez par là qu'il n'userait pas de la flagornerie d'usage sur la chaîne.   

Michel Denisot ex DG de la chaîne, a eu ces mots pour relater l'éviction de l'intellectuel : " En arrivant sur la chaîne il a apporté la lumière, il part avec en la quittant"  

Comme je l'indiquais au mois de Novembre 2018, Bolloré est, entre autres, le patron d'Editis regroupant des maisons d'éditions prestigieuses telles que : Plon, Belfond, Presses de la cité, Le Cherche Midi, Julliard, Nil...et cetera 

Mesdames, messieurs les auteurs nous attendons vos réactions, lesquelles, cela ne fait aucun doute ne peuvent être que virulentes... Au nom de la liberté d'expression.

N.B. Je profite de cet article pour relater ce qui m'a fait hurler de rire lors de la manifestation pour la liberté d'expression à Paris. : L'on pouvait voir au premier rang Monsieur Philippe Martinez patron de la CGT une des organisations la plus opaque de France.

Partager cet article
Repost0
9 décembre 2020 3 09 /12 /décembre /2020 14:29

Le 9 décembre 2020

Un arbitre de la rencontre de football PSG contre Basaksehir (Istanbul) a traité un membre du staff de l'équipe stambouliote de négro. Scandale, interruption du match, l'Europe du foot est en émoi. 

Il faut savoir que ce club turc est considéré comme le club du Président Erdogan.

Evidemment tout insulte se rapportant à la couleur de peau est condamnable. Mais que le Ministre des affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu, dont vous apercevez le doux visage ci-contre, hurle : "C'est un crime contre l'humanité" il y a matière à pleurer. Aux cours de différents articles j'ai eu l'occasion de dénoncer la dictature du régime Erdogan : Détentions arbitraires d'intellectuels, licenciements de fonctionnaires, répression implacable des Kurdes. Viols systématiques des femmes kurdes combattantes par les soldats de l'armée turque le long de la frontière avec la Syrie... 

L'hypocrisie du régime turc n'a pas de limite et ma pensée va à ceux qui végètent en prison non pas parce qu'ils sont noirs mais parce qu'ils ont l'audace d'être en désaccord avec le régime. Rappelons que l'auteure Asly Erdogan (Acte Sud) ci-dessous, a dû fuir son pays pour échapper aux geôles turques dont chacun connaît l'hospitalité.  

ASLY

 

Dernier roman paru en 2020 chez Actes Sud :

Requiem pour une ville perdue.

Partager cet article
Repost0