Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2022 2 17 /05 /mai /2022 15:30

Le 17 mai 2022 : Quatre-vingt-deuxième jour de l'invasion russe

Mélenchon l'insoumi

 C'est fait : L'union de la gauche est à nouveau en ordre de bataille. Le chef Mélenchon a réussi l'impossible pari, réunir des partis qui ne sont d'accord sur rien, ce que l'excellent  Franc-Tireur nomme LE MIROIR AUX GIROUETTES

Pas de programme commun juste un accord électoral histoire de gagner quelques sièges de plus après on s'écharpera et ça va saigner dans l'émicycle :

 

LE NUCLEAIRE : Les communistes et la CGT et les socialistes sont contre l'arrêt des centrales.

L'EUROPE : Mélenchon prône la priorité de la loi  française sur la loi européenne comme la Pologne et ....ORBAN (je vais y revenir) Les socialistes et les verts sont contre. 

L'OTAN : Mélenchon veut en sortir il renvoie russes et ukrainien dos à dos, considérant que Poutine ne fait que se défendre. Il est contre la fourniture d'armes à l'Ukraine. Les socialistes et les verts sont (jusqu'à preuve du contraire) pour.  

L'ELECTION PRESIDENTIELLE  au suffrage universel : Mélenchon est contre il préfère un Président (sans pouvoir) issu des assemblées : Les socialistes et verts  sont contre

Le SMIC : Au bal aux enchères  Mélenchon  l'emporte 1500 € net : Les petits patrons peuvent trembler, Pôle emploi a de beaux jours devant lui.

Il existe d'autres divergences notamment sur l'agriculture, l'éducation, Mélenchon veut supprimer tous financement public au culte. Les socialistes sont contre.  

L'insoumi dont on connaît la sympathie pour les autocrates Orban, Poutine, Chavez, Maduro etc... brigue le poste de premier Ministre pour... être le premier opposant au Président élu, n'y aurait-il pas ce que l'on appelle une aporie ? 

Enfin pour ceux pour qui le doute subsisterait voici la conclusion du think tank Terra Nova pourtant situé à gauche :

 

Politique économique à gauche : la grande peur de gagner
La gauche de gouvernement doit survivre mais gagner et appliquer le programme économique de l’« Union Populaire » la ferait encore plus sûrement disparaître dans un désastre prévisible. Le programme de dépenses publiques et de hausse de la fiscalité des entreprises porté par l’Union Populaire n’a rien à voir avec l’expérience de 1981, souvent citée en exemple par les intéressés. Sept fois supérieur en proportion du PIB, il se traduirait immédiatement par une explosion des déficits publics et du chômage et par une dynamique insoutenable de la dette publique. Les marchés financiers anticiperaient le retour de la crise des dettes publiques du début des années 2010. Au bout de quelques mois, le gouvernement de l’Union populaire serait contraint au « choix de Tsipras ». Se soumettre à un plan d’austérité sans précédent et quémander le soutien de nos partenaires, ou bien entrer dans le chaos de la sortie de l’euro qui provoquerait un infarctus économique : redénomination de toutes les créances et de toutes les dettes, effondrement des banques, défaut de l’Etat et faillites en chaîne dans le secteur privé.
Par 
  • Guillaume Hannezo
Publié le 

Pour rappel Alexis TSIPRAS (gauche ami et modèle de Mélenchon) premier Ministre Grec qui a conduit la Grèce au bord de la faillite et la sortie de l'UE sans l'intervention de l'Allemagne et de la France entre autres.

La très distinguée Mathilde Panot  à la hauteur de ses collègues  du groupe LFI
Mathilde PANOT présidente du groupe LFI

J'ignorais qu'hâbleur avait un féminin, maintenant la lacune est comblée. 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Histoires extraordinaires
  • : chronique satirique du peuple du royaume de France.
  • Contact

Recherche

Liens