Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 novembre 2018 2 20 /11 /novembre /2018 11:48

 

R. Erdogan reçu à l'Elysée par E.Macron pour la commémoration des 100 ans de l'Armistice.

 

 

Turquie : l’étau se resserre sur la fondation du mécène Osman Kavala

 

La purge des intellectuels ne connaît pas de limites en Turquie, où treize personnes – universitaires, journalistes, figures de la société civile – ont été placées en garde à vue, vendredi 16 novembre, à travers tout le pays (Mugla, Adana, Antalya, Istanbul). La fondation Anadolu Kültür (« culture Anatolie »), fondée et financée par l’homme d’affaires et mécène des arts Osman Kavala, est la cible de cette nouvelle vague d’épuration.

En détention provisoire depuis plus d’un an, M. Kavala n’a toujours pas été mis en examen, une dérive contre laquelle ses avocats se sont érigés publiquement en octobre, réclamant la libération de leur client. La riposte des autorités ne s’est pas fait attendre.

Arrêtés au petit matin à leur domicile, Betül Tanbay, professeur de mathématiques à la prestigieuse université du Bosphore, Turgut Tarhanli, doyen de la faculté de droit de l’université Bilgi, et onze autres personnes, ont été emmenés par la police pour être interrogés sur leurs liens avec la fondation de M. Kavala.

Promouvoir le dialogue et la réconciliation ?

La réalisatrice et productrice Çigdem Mater a été arrêtée à Kas, sur les bords de la Méditerranée, dans l’hôtel où elle séjournait à l’occasion d’un tournage. La police a également perquisitionné les locaux d’Anadolu Kültür, à Istanbul, arrêtant sa coordinatrice, Asena Günal, ainsi que Yigit Ekmekçi, son directeur adjoint, et Ali Hakan Altinay, membre du conseil d’administration.  

Treize universitaires, journalistes et figures de la société civile ont été arrêtés à Istanbul, accusés d’avoir contribué à organiser les manifestations anti-gouvernementales du parc Gezi, en 2013.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires