Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 novembre 2018 4 08 /11 /novembre /2018 11:48

Jeudi 8 novembre 2018

Référendum Turc de 2017 en rouge le NON à ERDOGAN

 

Qui aurait l'idée saugrenue de comparer les résultats du référendum turc de 2017  qui enregistra la victoire sur le fil de ce que l'on nomme un "populiste" et les élections de mi-mandat qui viennent de se dérouler aux Etats-Unis.

Comme chacun le sait ou devrait le savoir le référendum turc est intervenu après le pseudo coup d'état du 15 juillet 2016, et la purge stalinienne qui en a résultée.

 

 

Regardez bien ces deux cartes : Une évidence apparaît : L'Amérique profonde ainsi que la Turquie intérieure

votent pour les "populistes" Erdogan et Trump. 

En Turquie les populations qui résident sur le pourtour du pays et sont en contact avec l'occident, les touristes,  votent massivement contre Erdogan. A l'intérieur où seule la télévision (au service de l'autocrate) touche les habitants, Erdogan l'emporte aisément. Dans certaines régions du centre de la Turquie les populations vivent dans des conditions de pauvreté qui n'est pas sans rappeler le moyen-âge.

Au sud-est, le vote Kurde dont la population est maltraitée par le régime, et au nord-est la région touristique d'Ankara le vote est hostile au Président, idem pour le Bosphore.    

Election à la chambre des représentants USA 2018

 

Pour les Etats-Unis, bien que le niveau de vie soit autrement supérieur à celui des Turcs, l'on assiste au même phénomène, le pourtour du pays vote en majorité démocrate, au centre les républicains l'emportent. Ce n'est pas faire injure au peuple américain de remarquer que les états où se concentrent les intellectuels à l'est, les gens du spectacle à l'ouest, sont en majorité démocrates. Nombre de célébrités ont pris position dans ce sens.

Est-ce à dire que les populations dites "évoluées" sont plus ouvertes à la démocratie, à l'ouverture au monde, et rejettent le repli sur soi prôné par Trump ?

Soyez certain que les "populistes" européens ont bien compris le phénomène, la vague migratoire leur ouvre une voie royale vers le pouvoir.


Les démocrates parlent au peuple, les populistes à la foule. E.D.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires