Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 octobre 2016 4 27 /10 /octobre /2016 10:01

Jeudi 27 octobre 2016

C'est entré dans la routine télévisuelle, et le téléspectateur apprécie ces talk show dans lesquels des journalistes réunis autour d'une table devisent sur le passé, le présent et l'avenir de notre  beau royaume. 

Ces experts de l'analyse politique ne polémiquent pas entre eux, qu'ils viennent de l'Obs ou du Figaro. Ils dépècent les querelles de clocher et bâtissent des scénarios à partir de phrases plus ou moins sibyllines. Des sujets comme le prix du pain au chocolat et des chouquettes sont traités avec toute l'attention qu'ils méritent.  

L'important est de captiver l'attention du spectateur moyen pendant l'heure de l'émission, car plus long il décrocherait. D'ailleurs ce spectateur a droit a sa petite récompense, un peu comme le dauphin a droit à sa sardine quand il a réussi sa pirouette, il peut participer à l'émission en envoyant sa question. Mais attention, pas n'importe quelle question elle doit être consensuelle et ne pas participer à la guerre picrocholine à laquelle se livrent les politiques.

D'ailleurs l'on évite les sujets brûlants, les prises de position radicales, il faut rester le plus neutre possible. Pas question de prendre parti. Ainsi la révolte des policiers, censés faire respecter la sécurité et la tranquillité de la population a fait l'objet d'un consensus bouleversant.

Oubliées les violences policières et les estropiés.

 Passé sous silence le rassemblement policiers devant la statue de la Sainte Jeanne, là même où la clique Le Pen vient faire ses dévotions chaque 1er mai. Ni voyez aucun mal, c'est juste une coïncidence.

Mutisme sur les manifestations devant les tribunaux où quelques crânes rasés crachent sur la Justice, pilier de notre Démocratie.

Surdité quand un sondage indique qu'un policier sur deux est proche du parti de la fille du borgne. Parti, je le rappelle, xénophobe.

Amnésie quant aux scores élevés (plus de 50%) réalisés par le parti de la haine dans les bureaux de vote proches des casernes de gendarmes.

A force de fermer les yeux ce beau Royaume pourrait  devenir une sinistre dictature. La bête tisse sa toile.

Il n'y a pas si longtemps, un petit homme hystérique profitant de la crise qui régnait dans son pays.......... 

 

     

Partager cet article
Repost0

commentaires