Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 septembre 2016 7 11 /09 /septembre /2016 13:46
Ma chronique littéraire (Impartiale ou presque)

Dimanche 11 septembre 2016

Black Messie de Simonetta Gréggio

Ce roman se voudrait être un polar de la même veine que le silence des agneaux, le formidable roman de Thomas Harris. Mais c'est raté.

Pourtant tous les ingrédients sont présents et même trop présents. C'est comme lorsque vous faites une mayonnaise et que vous y mettiez trop d'huile ou trop de moutarde. Je sais ce n'est pas très littéraire. Mais ne parle t'on pas de "recette" pour faire un bon roman, alors la mayonnaise pourquoi pas !

L'auteur adopte un style tweeter des phrases en cent quarante caractères qui n'ont souvent aucun sens. Mais ça fait jeune.

Il y a le flic fatigué en proie à des problèmes personnels insolubles, le suspect qui arrive d'Amérique avec sa fille en Toscane après que sa femme a été assassinée dans des conditions mystérieuses, des jeunes femmes assassinées avec des fleurs dans la bouche pour l'intrigue, quelques organes en moins pour l'horreur, le flic fatigué qui tombe amoureux d'une prostituée.... et puis survient, aussi stupéfiant que l'apparition de Bernadette dans sa grotte, Charles Manson et le meurtre de Sharon Tate en 1969. Au théâtre nous appelons cela "deus ex machina" Stratagème qui consiste à faire intervenir un personnage ou une divinité pour dénouer l'intrigue

On secoue le tout et ça donne un roman raté, fait de bric et de broc mais qui se vendra tout de même grâce au talent mercantile de la maison Stock.

Remerciez-moi je vous ai fait économiser 19, 50 Euros.

Partager cet article
Repost0

commentaires