Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 janvier 2015 1 12 /01 /janvier /2015 22:58

Lundi 12 janvier 2015.

Tout à coup j'ai comme le sentiment qu'une page de l'histoire de notre beau royaume vient d'être tournée, et qu'une nouvelle, vierge celle-ci, apparaît. Par contre je n'ai aucune idée sur ce qui va y être inscrit, comme si le crayon restait en suspens et que l'auteur hésitait entre le meilleur et le pire.

Je crains que ce soit les deux, d'une part parce que les fanatiques de tous bords sont ulcérés par la réaction du vulgum pecus qu'ils pensaient voir se terrer comme des lapins et par ce peuple qui, contre toute attente, dans des circonstances pour le moins inconcevables témoigne d'une témérité qui laisse pantois.

J'ai une pensée attristée pour la fille du borgne qui s'en est allé dans son fief tempêter au milieu de quelques centaines de partisans, alors que les rues de notre royaume accueillaient des millions de citoyens marchant contre l'intolérance et la haine.

*

C'est tout de même assez cocasse, chacun se regarde comme après une déflagration, sonné, mais content de se savoir encore en vie. Et se demander et après ? Une fois les morts mis en bière, les larmes séchées, les charlies rangés dans les tiroirs, il va bien falloir reprendre une vie normale. Chacun va raconter sa petite histoire au bureau, à l'usine, et après ?

L'euphorie de la sidération retombée, la raison revenant petit à petit, l'on peut se demander si quelques opportunistes n'en font pas un peu trop, histoire de soigner leur notoriété. L'humilité était pourtant le crédo des disparus.

Lorque j'entends dire que l'humour n'a pas de limite, je frémis devant tant d'inconscience, d'autant que la cible est toujours la même. Ce fils d'humoriste, qui n'a pas le talent de son père, l'humour n'étant pas héréditaire, clame haut et fort, à l'abri dans son loft du seizième, que s'il savait se servir d'un crayon il dessinerait le Prophète à poil. Soit. Mais la provocation ce n'est pas de l'humour. A t-il pensé à ces milliers de nos concitoyens qui vivent dans des pays où la religion est l'Islam ? Ces gens qui aujourd'hui vivent cloîtrés, la peur au ventre à cause de quelques matamores de l'humour !

Cette citation me revient à l'esprit : " La provocation est une outrance employée par les vaniteux dont le seul but est de provoquer le tumulte et d'en recueillir la notoriété." E.D.

Le réveil du peuple.

Le réveil du peuple.

Les cinéastes Ken Loach et Mike Leigh, le romancier Hari Kunzu. Signataires de la pétition.

Les cinéastes Ken Loach et Mike Leigh, le romancier Hari Kunzu. Signataires de la pétition.

«Comme plus de 600 autres artistes, nous annonçons aujourd'hui que nous ne nous engagerons plus dans des relations culturelles avec Israël comme nous avions l'habitude de le faire.» Dans une lettre publiée par The Guardian ce vendredi, une centaine d'artistes a annoncé couper les liens avec Israël et ses ressortissants, rejoignant ainsi 600 autres figures du monde culturel. Les artistes signataires de la pétition Artists for Palestine UK ont annoncé qu'ils refuseraient dorénavant toute invitation professionnelle de la part d'Israël, de ses ressortissants et de n'importe quelle institution liée au gouvernement.

Les artistes accusent Israël de mener une guerre sans relâche contre le peuple de Gaza depuis cet été. «Les Palestiniens n'ont connu aucun répit de la part d'Israël qui attaque perpétuellement leur territoire, leurs moyens de subsistance et leur reconnaissance en tant qu'État.»

Les artistes reprochent également à Israël de mener une guerre sur le sol culturel palestinien. «L'armée [israélienne] vise les institutions culturelles palestiniennes et empêche la libre circulation des travailleurs culturels». Selon eux, les théâtres palestiniens subissent le colonialisme d'Israël qui tente d'imposer sa marque par les compagnies théâtrales et les diplomates culturels.

C'est pourquoi les artistes ont décidé «de ne pas jouer de musique, de ne pas accepter des récompenses, ne pas assister à des expositions, des festivals, des conférences, des master class ou des ateliers à Tel Aviv, Netanya, Ashkelon ou Ariel (des villes israéliennes) jusqu'à ce qu'Israël respecte le droit international et mette un terme à sa politique colonialiste qui opprime les Palestiniens».

La centaine d'artistes, dont le romancier et essayiste Hari Kunzru, l'ex-chanteur de The Verve Richard Ashcroft, les cinéastes Ken Loach et Mike Leigh, rejoignent ainsi 600 autres qui ont signé la pétition appelant au boycott culturel d'Israël.

Il est évident que si je prends le risque de coller ce texte, et si je m'associe à cette pétition, c'est pour protester contre la politique des dirigeants d'Israël.

Certains pour les raisons que l'on devine aisément voudrait associer cette protestation culturelle à je ne sais quelle prise de position concernant la religion juive. A noter que de nombreux israéliens (croyants ou non) contestent vigoureusement la politique de Nétanyaou et de son affidé Liberman.

Tant que ce conflit perdurera, le moyen orient ne connaîtra pas la paix, car cette guerre est la mère de toutes les guerres. Comme Echidna elle enfante des monstres dont les noms tonnent dans l'actualité : Daech, Boko Haram, Aqmi, al-Aqsa, Hezbollah.....Mais aussi : Les fidèles du mont du temple, Goush Emounim (bloc de la foi) la jewish defense league....

Dans leur vision de la fin des temps, ces zélotes prédisent que la guerre de Gog et Maggog entraînera toute l'humanité dans une terrible bataille jusqu'aux portes de Jérusalem. Une guerre de religion des temps modernes en quelque sorte, sauf que là, les belligérants ne se battent plus avec des épées. 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Histoires extraordinaires
  • : chronique satirique du peuple du royaume de France.
  • Contact

Recherche

Liens